À vos côtés

Pour faire respecter

Vos droits

Droit de recevoir des services adéquats

Des nouvelles de votre Comité des usagers et de vos Comités de résidents

Cette rubrique vous présente de l’information personnalisée sur les activités ou événements à venir de votre Comité des usagers et de vos Comités de résidents.

Nouvelles de votre Comité des usagers

Reconnaître la maltraitance

08 février 2023

Au Canada, on estime qu’environ une personne âgée sur 20 subit de la maltraitance. Voici quelques pistes pour la reconnaître et la dénoncer.

La maltraitance se produit dans une relation où il devrait y avoir de la confiance. Il y a maltraitance lorsqu’un geste ou l’absence d’action (négligence) cause du tort ou de la détresse à une personne. On parle aussi d’abus ou d’exploitation.


La maltraitance peut être intentionnelle ou non. Il en existe sept types :

  • Maltraitance physique
    Bousculer une personne, la forcer à manger, l’immobiliser sans raison, la priver de soins.
  • Maltraitance psychologique
    Insulter, menacer, humilier, isoler une personne. La surveiller de façon exagérée.
  • Maltraitance sexuelle
    Faire des attouchements à une personne, la priver de son intimité sexuelle.
  • Maltraitance organisationnelle
    Donner un soin de façon brusque ou irrespectueuse à une personne.
  • Exploitation financière
    Ne pas gérer les biens d’une personne dans son intérêt, détourner ses fonds, la pousser à modifier son testament.
  • Âgisme
    Restreindre les droits d’une personne ou son accès à une ressource en raison de son âge
  • Violation des droits
    Ne pas informer une personne de ses droits, nier ceux-ci (droit de voter, de décider d’un traitement, de porter plainte).

Il est fréquent qu’une personne aînée maltraitée ne porte pas plainte, par honte, par méconnaissance des recours ou par incapacité. Quelle que soit la cause du silence, la maltraitance s’installe alors dans la vie de la victime.
Dénoncer la maltraitance


Vous êtes témoin d’abus…
… au sein du réseau de la santé et des services sociaux ou d’une résidence pour personnes âgées :

  • Si vous êtes employé(e) dans ces milieux, vous avez l’obligation de dénoncer tout abus constaté. Adressez-vous au Commissaire aux plaintes et à la qualité des services.

Tél. : 1-800-229-1152 poste 2133 ou par courriel : plaintes.cissslan@ssss.gouv.qc.ca

… dans toute autre circonstance :

Tél. : 1-844-532‑8728
 

Vous êtes une personne âgée victime de maltraitance…
 

… dans votre milieu de vie ou de soins :
À l’hôpital ou en CHSLD, adressez-vous au Commissaire aux plaintes et à la qualité des services du CISSS Lanaudière tél. : Tél. : 1-800-229-1152 poste 2133 ou par courriel : plaintes.cissslan@ssss.gouv.qc.ca
En résidence privée pour aînés ou en ressource intermédiaire ou de type familial, vous pouvez aussi vous adresser au comité de résidents ou au comité des usagers.


… de la part d’un particulier, par exemple un proche :

  • Portez plainte à la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesseTél. :1-800-361-6477 ou par courriel à : information@cdpdj.qc.ca
  • Rejoignez la ligne Aide Abus-Aînés tél. :  1-888-489-2287 ou Info social au 811 option 2

… de la part d’un particulier violent:

  • Appelez le 911 ou le poste de police.

Maintenir les adultes en perte d'autonomie à leur domicile

Votre Comité des usagers travaille conjointement avec le CISSS de Lanaudière et le comité régional formé pour maintenir les adultes en perte d'autonomie le plus longtemps possible à domicile.

Voici les documents que nous avons préparés:

 

Maintenir les adultes en perte d'autonomie à leur domicile

Réflexion concertée pour mieux planifier à moyen et long terme les SAD

Votre CDU demande l'accès au wi-fi dans nos trois CHSLD

 

PHOTO PIERRE-PAUL POULIN

GABRIEL CÔTÉ

Jeudi, 13 juillet 2023 00:00

Journal de Montréal

MISE À JOUR jeudi, 13 juillet 2023 00:00

Il faut encore payer pour pouvoir utiliser internet dans plusieurs établissements de santé au Québec, au grand dam d'un groupe de citoyens qui réclame que l’accès au Wi-fi soit gratuit partout dans le réseau. 

« On va chez McDonald's ou au concessionnaire automobile, et on a accès gratuitement au Wi-fi. Il y a quelque chose quelque part qui ne fonctionne pas si on ne peut pas l’avoir partout dans les établissements du réseau de la santé », lance la présidente du comité des usagers du sud de Lanaudière, Louise Henrichon, en entrevue avec l’Agence QMI.

Depuis 2019, ce comité se bat pour que les résidents de trois CHSLD de la région ainsi que la clientèle de l’Hôpital Pierre-Le Gardeur aient accès librement à internet. Après plusieurs refus, les choses ont commencé à bouger pour l’hôpital, où des travaux sont en cours pour que le Wi-fi soit accessible à compter de l’automne prochain. 

 

Louise Henrichon, présidente du comité des usagers du sud de Lanaudière, déplore que le Wi-fi soit gratuit dans les McDo, par exemple, mais pas dans les établissements de santé.

Malheureusement, ce n’est toujours pas le cas pour les trois CHSLD du coin: le CHSLD L’Assomption, le centre multivocationnnel Claude-David et le CHSLD de Repentigny.

« Je trouve que c’est une injustice, d’autant plus que trois maisons des aînés doivent ouvrir en septembre dans la région, et que c’est déjà prévu que leur clientèle aura accès au Wi-fi », déplore Mme Henrichon, avant d’ajouter: « Ce n’est pas du divertissement, c’est un outil de communication qui est essentiel, surtout pour une partie de la population trop souvent isolée. »

D’une région à l’autre 

Dans une lettre envoyée au ministre de la Santé, Christian Dubé, le comité des usagers souligne que l’enjeu dépasse de loin les frontières de Lanaudière et qu’il existe d’importantes disparités d’une région et d’un établissement à l’autre.

« Au CHUM, à Montréal, ça fait des années que la clientèle a accès au Wi-fi. À Québec, on peut l’avoir moyennant un faible coût. Puis, à Trois-Rivières, il n’y a que les gens en hémodialyse qui y ont accès. C’est à n’y rien comprendre », illustre Louise Henrichon.

Dans sa missive, le comité somme donc le ministre Dubé de mettre en place une «politique ministérielle permettant l’accès universel au Wi-fi à tous les usagers et résidents du réseau de la santé».

Dubé réagit 

Selon le cabinet du ministre Dubé, des investissements de près d’un milliard de dollars ont été annoncés l’an dernier pour que chaque établissement du réseau de la santé puisse réaliser des projets locaux de modernisation. « Chaque PDG priorise les projets dans lesquels il investit », a-t-on fait valoir dans une déclaration écrite.

De son côté, le ministère de la Santé et des Services sociaux a ajouté que le déploiement du Wi-fi « fait partie des initiatives inscrites dans leurs plans de modernisation technologique » et que « plusieurs projets sont en cours dans les établissements afin d’étendre l’utilisation du Wi-fi ». Il n’était toutefois pas en mesure de confirmer mercredi dans combien d’établissements il est aujourd’hui impossible de naviguer gratuitement sur le net.

Du nouveau à votre CDU

Depuis le 1er janvier 2024, Gabrielle Jolicoeur répond à vos appels. Que ce soit pour une demande d'information, rapporter une insatisfaction ou porter plainte, n'hésitez pas à communiquer avec elle au 450-654-7229 poste 61010.

Votre Comité des usagers est là pour vous informer, vous écouter et vous assister.

Nouvelles de vos Comités des résidents

Relocalisation des résidents

08 février 2023

Tous les résidents du Centre d’hébergement Claude-David seront relocalisés dans les Maisons des Aînés  en décembre 2023.

  • La Maison des aînés de L’Assomption détient 48 places et est située au 220, boul. Hector-Papin, L'Assomption
  • La Maison des aînés de Mascouche détient  48 places et est  située au 1500, rue Prudent-Beaudry à Mascouche
  • La Maison des aînés de Repentigny et la Maison alternative détiennent chacune 24 places et sont situées au 240 rue Jacques Plante à Repentigny.

Un comité de résidents devra être formé dans chacune de ces trois maisons des aînés et nous vous invitons à vous joindre à notre équipe.

  •  Vous êtes à l’écoute des autres
  •  Vous aimez rendre service
  •  Vous démontrez de l'empathie
  • Vous disposez de quelques heures libres par mois

NOUS SOMMES IMPATIENTS DE VOUS RENCONTRER

NOUS JOINDRE :

Boîte vocale du Comité des usagers : 450-654-7229 poste 61010

Par courriel : usagers@cdulanaudieresud.ca

Pour communiquer avec le Comité des usagers

450 654-7229